Le Bénin : mythe et préjugés sur le Vodoun dans le monde

La République du Bénin est un pays de l’Afrique de l’Ouest qui a son nom gravé dans de nombreuses mémoires historiques pour bien de raisons. Il serait inutile de rappeler le passé glorieux de l’armée du Dahomey, des Amazones et du roi Behanzin. Et jusqu’à nos jours, le Bénin suscite toujours autant d’intérêt. Véritable nid à sites touristiques, le Bénin est incontestablement l’un des pays les plus agréables à visiter en Afrique de l’ouest. Toutefois, il est une réputation qu’il a prise et qui aujourd’hui, joue en partie contre lui, ce qui ne devrait en théorie pas être le cas. Le Bénin est victime de sa culture, le Vodoun.

Vodoun, la tradition des dieux ancestraux

Au Bénin, le Vodoun est bien plus qu’une simple culture. C’est une véritable religion, qui a ses prêtres, ses prêtresses et ses adeptes. Il constitue l’un des pylônes du contexte historique de ce pays. A cet effet, une journée lui est même dédiée. C’est la journée des religions endogènes, le 10 Janvier de chaque année. Le Vodoun, à travers ses dieux et ses mythes, est un phénomène touristique impressionnant. Il suffit de voir les spectacles qu’offrent les revenants, plus communément appelés Egungun, et de remarquer l’attroupement qui se crée autour d’eux lors de leurs sorties pour comprendre à quel point le peuple béninois est attaché à cette culture. Cependant, aujourd’hui, le Bénin est craint des autres pays l’entourant et même à l’international. Un peu trop d’ailleurs. Il n’est pas rare de tomber sur des commentaires désobligeants sur les réseaux sociaux qui frisent parfois l’appel à la haine. Le Bénin a hérité de la réputation de « pays de sorciers».

A lire :   Actualités Birmane et Sénégalaise

Ce qu’il faut réellement retenir du Vodoun

Le Vodoun, loin d’être une mauvaise chose, est mal comprise par le monde qui le porte en horreur. Il faut comprendre que comme dans toutes choses, la notion du bien et du mal est présente. Et il est vrai que les sciences surnaturelles du Vodoun n’ont pas toujours été utilisées à des fins positives. Mais le Vodoun, dans son essence, est loin d’être une mauvaise chose. Il représente une religion noble pour certains, un pilier de la culture de tout un peuple et c’est son utilisation pour nuire qui doit être décriée. Mesdames, mesdemoiselles et messieurs, les béninois ne sont pas des sorciers !